Le coaching à distance

visioconférence
le coaching à distance

Il y a les « pour » et les « contre », mais en tout état de cause, la réalité des nouvelles technologies offre la possibilité d’être proche des gens éloignés… Bien plus qu’une webcam, les applications comme Skype ou Face Time offrent la possibilité de faire se rapprocher ceux qui ne le pourraient pas. La qualité de l’image et du son donnent encore plus de force à ces nouvelles communications. La taille des écrans permet de s’immerger complètement dans la relation à l’autre. Ce nouveau type de face à face est plus impliquant qu’un face à face réel. Bah oui, les bruits alentours lors d’un entretien réel existent, et peuvent perturber un échange, alors qu’un entretien par visioconférence oblige les deux parties à plus de concentration pour ne pas « louper » ce que dit ou ce que veut faire passer comme message son interlocuteur. Certains coach pratiquent même par téléphone, donc uniquement avec la voix… Il me semble que l’expression d’un visage silencieux en dit autant voir plus qu’un visage parlant… Ce serait dommage de s’en priver ! Il est vrai que dans l’idéal, la conduite d’un dispositif d’accompagnement doit se faire en face à face. Les contraintes de temps dont nous nous somme rendus esclaves nous obligent à envisager la visioconférence avec beaucoup d’attention. Il n’est plus temps de prêcher pour telle ou telle paroisse, mais plutôt de s’adapter aux contraintes liées à la gestion de l’entreprise. Mon retour d’expérience avec ce nouveau mode de communication me semble remplir son rôle dans l’échange et surtout l’écoute qui est le noeud de la pratique du coaching.