Coaching d’enfant ou orientation scolaire

IMG_6747
coaching d’enfant

Très tôt dans le parcours d’un enfant se pose la question de son orientation scolaire. « Qu’est-ce que tu voudras faire quand tu seras grand ? » se transforme plus rapidement qu’on ne le croit en : « Qu’est-ce que tu vas faire plus tard ? » Entre ces deux phrases ne se sont passées que quelques années… une dizaine le plus souvent ! Vous conviendrez qu’à l’échelle d’une vie cela fait très peu ! Nous souvenons-nous de notre cas, de nos questionnements, du questionnement de nos parents, de nos profs ? Quelles furent nos réponses, étaient-elles dictées par l’envie, la passion ou par un idéal sociétal ou financier ? Combien d’entre nous ont envisagé leur vie en fonction de l’aspiration de leurs parents plutôt que de l’envie qui les animait. Il faut reconnaitre qu’il est difficile pour un parent cadre dirigeant d’une entreprise du CAC 40 d’entendre son enfant lui dire qu’il a pour ambition de devenir funambule, fusse dans la troupe du Cirque du Soleil… !

Alors que faire, quelle posture tenir pour entendre les aspirations de son enfant ? Certes les parents peuvent décider pour leurs enfants, mais les élever, c’est les guider sur le chemin de Leurs vies pas de nos fantasmes. Parfois, inconsciemment nous nous projetons dans une vie meilleure à travers nos enfants. Il n’y a rien de répréhensible à cela, sinon que c’est de leur vie dont il est question !

Libérer la parole d’un enfant n’est pas chose facile, surtout quand il s’agit du sien ! De chaque côté il y a l’affecte qui entre en jeu, puis du côté du parent l’angoisse de l’avenir qu’il imagine, et du côté de l’enfant la peur de décevoir celui qui a mis tous ses espoirs en lui. Fort de ces deux éléments, il devient dès lors délicat que la parole puisse se libérer du côté de l’enfant, et qu’elle puisse être entendu par le parent.

Le meilleur conseiller d’orientation c’est l’enfant lui-même sauf qu’il ne sait pas exprimer ses envies, ses attentes, ses forces et ses faiblesses. Ces prises de conscience doivent être dirigées et accompagnées, pour générer une réflexion de l’enfant. Le rôle d’un coach d’enfant, dans le cas de l’accompagnement pour une orientation professionnelle est de faire tiers. Ainsi il peut permettre à l’enfant d’exprimer ces envies et il mettra en place avec lui les moyens d’arriver à un consensus. Le plus compliquer pour un enfant face à l’avenir est de renoncer, alors pourquoi ne pas composer? Jouer du violon est-il incompatible avec des études d’économie ? Evidemment non, encore faut-il l’envisager ! Enfin, la dernière question à se poser sur l’orientation de ses enfants est : « Vont-ils exercer le même métier toute leur vie ? » c’est probable… ou pas ! Alors, les parents n’ont-ils pas un nouveau rôle à jouer ? Apprendre à sa progéniture à s’adapter à un environnement en perpétuel mouvement dans lequel seuls ceux qui pourront s’adapter trouveront leur voie. S’appuyer sur un coaching d’enfant permettant de définir une bonne orientation scolaire conduit à une décision commune profitable et épanouissante pour l’enfant.